Sur cette étape  a été prouvé que la solidarité entres les équipages de la flotte des métriques de l' atlantique n'est pas un vain mot. Il est indisepensable d'associer à cette solidarité le Docteur Raffray qui, abandonnant la régate avec son 8M Hispania IV, a répondu promptement à l'appel de détresse de Silk. Il en est de même pour le docteur Tantet, qui régatait sur le championnat des Requins, qui à également abandonné son équipage  pour rejoindre Silk.

Nous reviendrons ultérieurement  sur les minutes de cette journée tragique. Bien sûr, nos pensées vont directement à son épouse et ses 3 enfants. Nous proposerons au bureau de l' AMA de mettre en place un souvenir permanent de ce compagnon de régate très apprécié. Il était devenu au fil du temps un fidèle passionné et un élément majeur de l'équipage de Silk.

Le président et le secrétaire général de l' AMA, appuyés par le bureau de l'association, ont suspendus le classement du Challenge Métrique 2021.

                                                                                                                                                                                 Olivier Champeaux

                                                                                                                                                                              Secrétaire Général de l' AMA

Saison 2021 - Le bilan

- Après les annulations de la dernière saison, la version 2021 a été marquante par la présence de 7 8MJ français de la flotte atlantique. Une situation exceptionnelle à mettre en parallèle avec l’année 1932 où le même nombre de 8M, était également à la Trinité en régate. Avec Aile Vl, actuellement en travaux à Noirmoutier, il y a 8 8MJI français qui régatent en atlantique sans compter le 8M Erica, notre voisin de Jersey, un fidèle du Challenge Métrique.
Nous pouvons sans doute rêver aujourd’hui d’une épreuve majeur type Championnat en atlantique (voir remettre en jeu la mythique Coupe de France en 2022 lors de l’Open de France Métrique qui devrait se dérouler à Port-Louis la saison prochaine.

- Le bilan est plus mitigé en 5.5MJI avec un nombre insuffisant de bateaux alors qu'il y en a beaucoup à l'eau sur la côte atlantique. Il nous appartient de convaincre les propriétaires que ces bateaux sont dessinés et construits pour la régate et que c'est là qu'ils trouvent leur sens.

- Toujours beaucoup de difficultés a réunir sur un même site la flotte des 6MJI, délicats à transporter par la terre comme par la mer.

L'équilibre du circuit, des dates et des compétitions, doit être discuter à nouveau et amélioré.

Etape 1- Bénodet 17/19 juin 2021.

- Côté 8MJI, la flotte était de 5 bateaux, Cutty Tou ayant déclaré forfait suite à une panne de camion . Le célèbre 8M Jaune d'Arcachon sera donc à la Trinité sur mer pour sa première participation au circuit Atlantique. Enchantement IV était également absent, faute d'équipage.

- Les deux bateaux de tête ont été bien « symétriques» en matière de places mais Wyvern, avec 3 victoires, emporte cette étape d’un point devant Hispania IV. Bluered à fait une magnifique étape. Avec de belles vitesses, souvent dans le groupe leader, sera bien présent aux avants postes pour la saison.

- Superbe performance de Siris qui, rapide, en fonction des conditions de vent à également réalisé de belles trajectoires sur le plan d’eau. Silk a bien changé de comportement depuis 2019. Le petit temps avec une mer creusée reste délicat pour le bateau, cependant, dès que le vent s’anime, le grand 8M accélère de façon impressionnante. Une place de second et une de 3ème lors d’une très belle manche disputée montre qu’il y a de la réserve sous la quille.

- Pas de 6MJi à Bénodet. Il est toujours aussi difficile de faire déplacer la flotte pour 3 jours de régates.

Côté 5.5M le débat s’est concentré entre les deux bateau de la catégorie « Moderne », le nouveau et impressionnant
Enez C’Claz II et Joker. Avec 3 victoires et 2 places de second, la différence se joue sur un DNS de Joker. Il est bien dommage qu’aucun bateau de la catégorie des « Evolutions » n’ait été présent pour donner la réplique à Bagheera VIII.

Etape 2 -  10/13 juillet 2021 - La Trinité sur mer.

- 4 jours de régates et une météo chaotique, avec quelques journées à plus de 20 noeuds, l’étape dela Trinité sur mer à été sportive et riche en émotions ! Côté 8MJI, le spectacle a été total sur des lignes de départ très disputées, d’autant que Cutty Tou, le 8MJI d’Arcachon, était très attendu par toute la flotte. Un très beau match durant 4 jours a opposé Cutty Tou, qui l’emporte, devant Wyvern et Hispania IV qui paye un OCS ainsi qu’une place de 4ème dans la dernière manche après son détournement pour venir soutenir le 8M Enchantement IV après son démâtage.
- Le 8M Blue Red, en belle progression cette empoche la 4ème place devant Siris, le très beau 8M de Noirmoutier, qui subit un OCS et un DNC, le vent forcissant trop en manche 3. Enchantement IV s’est bien défendu avec une belle place de 3ème dans la 6ème régate avant son démâtage spectaculaire en manche 7 et Silk, le grand plan Camatte est victime d'un OCS et d'un génois déchiré.

Etape 3 - 1/3 août - Noirmoutier

Difficile de parler de cette dernière étape qui se présentait belle et s'est

changée en drame pour la flotte Métrique de l' Atlantique avec le décès de Benjamin, terrassé par un arrêt cardiaque massif sur l a plage avant du  8M Silk lors du départ de la seconde régate.

- Côté 5.5M,  Joker, arrive à surclassé le nouveau Enez C’Clas II qui laisse échapper la victoire à la dernière régate, suite à une rupture d’ étai dans la brise en allant soutenir le 8M Enchantement IV lors de son démâtage. Bagherra VIII prend la 3ème place et Pan, qui a été victime d’une rupture de tangon et d’un spi déchiré dans la dernière manche, la 4ème place.

- Enfin, il faut rendre hommage au 6M Kyla qui, venant seul de Noirmoutier, a dignement régaté et représenté sa classe. Cette version 2021 de l'étape de la Trinité sur mera donc été celle des surprises, bonnes par la présence et le spectacle magnifique des 7 8MJI français de la côte Atlantique, moins bonnes par l’absence de la flotte des 6MJI du Golfe du Morbihan et de Noirmoutier qui devaient venir, ainsi que par la présence trop faible de la flotte 5.5M au regard des bateaux existant dans la région, pouvant régater.