No Classic de Noirmoutier
3ème et dernière étape du Challenge Métrique Arthus-Bertrand 2017

Tout s’est joué à Noirmoutier. La dernière étape du Challenge Métrique Arthus-Bertrand a été pleine de surprises et de rebondissements.

 

D’abord par la météo qui nous a gratifiés, pendant 3 jours, d’une palette de couleurs allant du gris sans visibilité avec pluie jusqu’au ciel bleu et soleil, samedi 5 et dimanche 6 août.

 

Le vent a soufflé jusqu'à environ 20 nœuds le premier et deuxième jour, jusqu’à zéro nœud le dimanche matin, bref des conditions très variées pour 3 jours de courses très intenses devant la Plage des Dames au bois de la Chaize.

Le programme à terre était également très varié et convivial. Petits déjeuners, cocktail dinatoire, huitres etc, jusqu’au dîner des équipages toujours aussi sympathique, avant pour le plus téméraires, une incursion à la fameuse «  Boîte a sel », night-club bien connu de Noirmout’ . La recette fonctionne bien et, cette année un prix des grands chefs de cuisine venait clôturer ce beau week-end de régates. C’était assez étonnant de voir arriver par la mer, à la dernière bouée du parcours annulé du Dimanche matin, une vedette, avec à la poupe, une charmante jeune femme qui vous tendait une gaffe avec au bout un sac qui … oh ! surprise, contenait un très beau (et bon) petit rouleau de thon frais ! très apprécié des équipages !

En 8MJI. Hispania IV, un peu moins à l’aise que sur les deux premières étapes, déchire deux spis et abandonne 2 manches le samedi. Hispania IV, de Tanneguy Raffray, très rapide, empoche malgré tout 4 victoires et l’étape, devant Silk de Gil Piette, totalement métamorphosé, grâce un jeu de voile provisoire pour essai et un équipage au moral au plus haut !

A un point près, perdu dans une pénalité pour un moteur encore en route à 4 minutes du départ, Silk empochait la victoire d’étape. Le beau plan Camatte progresse jour après jour.

 

Ex-aequo en nombre de points avec Silk, Aile VI a embarqué à bord des équipiers qui ne sont pas restés inactifs et, grâce a une belle régularité, se retrouve donc dans les  bateaux de tête de cette étape avec le même nombre de points que Silk.

Enchantement IV d’Alexandre Geoffroy, toujours aussi étonnant, doit lever un peu le pied dans le vent frais et subit également quelques avaries de voiles comme Blue Red qui connait quelques déboires lors de manœuvres le privant ainsi de son habituelle lutte avec Hispania IV.

 

Le très beau Siris participe à Noirmoutier, à sa deuxième étape du Challenge Métrique Arthus-Bertrand et l’équipage continue d’apprendre à faire marcher ce magnifique 8MJI qui a de belles pointes de vitesse et doit savoir faire parler la poudre … ce n’est qu’une question de temps.

Ils sont quatre 6MJI présents sur le plan d’eau, tous des « locaux », ayant, avec un régularité d’horloge,  quasiment chacun la même place a chaque régate.

 

D’abord  le très performant Normand III qui truste 5 fois la première place, concédant une victoire à Vingt Ans Après, le 6MJI de Patrick Le Floch, le seul à avoir participer aux 3 étapes du Challenge Métrique Arthus-Bertrand.

Vert Galant de Yves Jarrijon et Alexandre Anginot en prenant la 3ème place sur cinq régates prend également la 3ème place au classement général de l’étape devant Elfe, qui lui, prend 5 fois de suite la 4ème place.

Côté 5.5MJI le duel de l’étape de la Trinité entre Joker d’ Eric Polaillon et Auguste 1 de Gurvan Jaouen s’est terminé à l’avantage de Joker, à 1point près !

Les deux protagonistes se sont livrés à une sacrée bataille sur les lignes de départ comme sur chaque bord. Un spectacle apprécié par les autres concurrents qui voyaient ces incroyables 5.5 MJI, remontant au vent de façon étonnante,  toujours aux avants postes, souvent avec la flotte des grands jusqu'à la ligne d’arrivée.

Les deux équipages, à la lutte, devaient également compter avec le très rapide Cybele II, de la famille Blandin qui joue les trouble-fêtes, devant sa troisième place à la pénalité d’un OCS. Mais attention, Cybele II sera présent sur l’ensemble du Challenge Métrique en 2018.

Le 5.5 Classique Kerhuen de Christian Fabre, toujours aussi élégant sur l’eau et bien placé lors des départs prend assez logiquement la 4ème place face aux 3 autres 5.5 de la classe évolution.

Lors de cette 3ème étape du Challenge Métrique Arthus-Bertrand, 6 manches sont courues dont 5 parcours techniques et 1 parcours côtier entre 4 bouées qui a permis un beau déboulé sous spi le long de la plage des Dames, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

 

Le  résultat est atypique, par rapport à la première et seconde étape, la météo ayant  redistribué un peu les cartes. Comme quoi, rien n’est gagné d’avance.

Conclusion
du Challenge Métrique
Arthus-Bertrand 2017

Bénodet, La Trinité et Noirmoutier, Les 3 étapes du Challenge Métrique Arthus-Bertrand 2017 ont réunis une vingtaine de voiliers de Jauge Internationale. Quasiment le double de 2016.
Les 3 étapes ont été une réussite tant au niveau des régates que des soirées conviviales.

L’ YCO, La SNT, le CVBC, les clubs associés au Challenge Métrique Arthus-Bertrand ont, malgré quelques déboires de logiciels, joués le principe des régates en temps réel.

Il reste encore à affiner l’organisation et avoir quelques réflexions sur certains sujets:

 

  • Des parcours plus important que 0,8 milles (les championnats se déroulent sur plus de 2 milles) plutôt que d’enchaîner 4 manches par jour avec de long temps d’attente entre chaque manche.

  • Une aide logistique pour aider les propriétaires, notamment de 6 MJI, à transporter les bateaux d’étape en étape. L’exemple a été montré par le CVBC avec le transport de Vingt Ans Après à Bénodet.Un projet est en cours, nous en reparlerons ultérieurement.

  • Trois des six 8mji ont souvent fait la route ensemble en convoyage par la mer. Les 3 étapes représentent déjà un grand nombre de milles parcourus et le contexte météo est primordial car ce ne sont pas des bateaux de haute mer. Il est donc nécessaire de prévoir le « stands by » des bateaux.

  • Nous avons eu l’avantage, lors des épreuves de Bénodet et La Trinité, d’avoir, grâce au Chantier Infinity, la vedette classique SeaRay à notre disposition, ce qui a permis d’assurer la prise en charge des photographes et VIP ainsi que le remorquage de deux métriques par la mer. Avoir un bateau de soutien logistique et de sécurité est important.

  • Une démarche auprès des instances fédérales (FFV) doit être conduite en automne afin de plaider la spécificité de la Jauge Internationale qui a largement disparue des tablettes de la Fédération. Il doit être mis en place un principe de reconnaissance spécifique à cette classe afin que les régates puissent êtres prise en compte. Classe et clubs doivent agir en appui de l’association.

Enfin pour l’avenir et 2018, le Challenge Métrique doit répondre à différentes sollicitations sans pour autant détruire l’acquis. Cela est d’autant plus important que nous pouvons prétendre sans trop s’engager, à une augmentation de la flotte des participants en 2018, ce qui ne va pas sans trouver de nouvelles solutions au niveau de l’organisation des épreuves, aussi bien sur l’eau que pour les manipulations, grutages et le stockage des bateaux avant et pendant les régates.

Une réflexion sur le programme sera mise en place avec les classes et les clubs dès le mois de septembre.

 

S’ il reste un dernier message à  faire passer, c’est celui d’espérer avoir un grand nombre de propriétaires, skippers ou équipiers au sein de l’AMA. Nombreux, nous sommes plus forts, et un peu d’aide ne sera pas de trop !  Alors Inscrivez vous via le site Internet.

 

Enfin, encore une fois un grand merci a nos partenaires grâce auxquels cette édition a été une succession de fêtes de la voile métrique.

La maison Arthus-Bertrand pour son soutien à l’association, aux clubs et aux équipages et qui nous a offert un magnifique repas de Gala le 11 août au soir à La Baule.

Le Chantier infinity , sa vedette, ses moyens logistique et son site magique du Parun à Baden ou vos bateaux sont toujours les bienvenus.

 

Nous ne finirons pas cette conclusion de l’édition 2017 sans un souhait profond. Celui que cette  manifestation reste une série d’événements et de moments privilégiés d’échanges et de convivialité dans un esprit amical et amateur.

Avec sa spécificité propre, chaque étape est importante et l’association doit rester garante que chaque bateau puisse venir participer à l’ensemble de ce Challenge.

 

L’aventure  du Challenge Métrique continue … RDV au Salon Nautique de Paris pour la remise des prix. Nous allons publier les résultats définitifs dans quelques jours.

 

Nos sincères remerciements à nos fidèles photographes qui nous régalent de leurs images :

                                                   

Pascale Menneguy Guittoneau, Valérie Lanata et Yves Suinat

Olivier Champeaux

Secrétaire Général de L' AMA

  • Facebook Social Icon

© Atlantique Métrique Association - W561007371